bandeau d'en-tête

L’Arrêté ministériel du 15 mail 2020 précise les points suivants :

Communiqué du Vicaire général relatif aux mesures concrètes à prendreface à la propagation du Covid 19

Dans la foulée des dispositions du Gouvernement fédéral et d’autres pouvoirs publics ainsi que des mesures prises par les autorités ecclésiastiques, il importe d’apporter les précisions qui suivent face aux questions posées à l’autorité diocésaine et aux doyens. Leur sévérité s’explique par les récents développements de la pandémie sur le territoire européen. Il n’y a pas de raison de croire, malgré les dispositions d’ordre public, que la propagation sera rapidement freinée.

Nous rappelons donc que la célébration de toutes les messes publiques, le dimanche comme en semaine, est suspendue au moins jusqu’au 23 mai.

funérailles au cimetière

Les funérailles religieuses se limitent à une prière d’adieu au cimetière

Les évêques belges rappellent que momentanément les funérailles religieuses ne peuvent avoir lieu qu’en cercle très restreint. Cela signifie avec seulement quelques proches parents et à une distance suffisante les uns des autres.
(Il n'y a pas de casuel à payer).

Lorsque l’épidémie aura pris fin, des célébrations de commémoration pourront être organisées pour toutes les personnes décédées durant cette période où les mesures restrictives sont d’application pour lutter contre l’épidémie de Corona.

Les veillées et autres moments de prière dans les funérariums privés, en ce compris les prières de levée du corps, doivent être évitées. En effet, elles se tiennent le plus souvent dans des espaces restreints où, pendant un certain temps, les personnes se voient confinées sans pouvoir tenir les distances requises. Nous recommandons en revanche les prières au cimetière qui, de soi, se tiennent à l’air libre, mais toujours avec la distance requise entre les personnes.

La célébration des baptêmes et des mariages est reportée jusqu’à nouvel ordre ainsi que leurs réunions de préparation. Ce n’est qu’en cas de nécessité impérieuse (risque de mortalité, etc.) que le curé – et lui seul – demandera l’autorisation au Vicaire général pour de telles célébrations, à vivre dans ce cas dans la plus stricte intimité.

Les visites et a fortiori les célébrations en maison de repos sont interdites. Toutes les réunions de catéchèse, pour les premières communions et professions de foi comme pour les confirmations, sont suspendues et reportées à plus tard.

Dans ces circonstances inédites, il va de soi que nous sommes tous invités à observer de bon cœur les injonctions, présentes et à venir, des pouvoirs publics. La solidarité entre tous et le respect d’autrui s’imposent.

Pour les fidèles, la solidarité passe aussi par la prière où, dans la communion de tous les saints, nous nous soutenons mutuellement et nous intercédons pour nos frères et sœurs en humanité, avec une attention particulière pour le personnel soignant et pour les personnes affectées par le virus ainsi que pour les personnes les plus précarisées de notre société.

À défaut de nous rassembler pour la prière et les offices, nous pouvons suivre les célébrations sur les ondes ou à la télévision. Concrètement chaque jour de la semaine, l’eucharistie est célébrée à 19h dans les studios de RCF et largement diffusée sur 93.8 FM ou par voie digitale (DAB, 1RCF). La messe dominicale anticipée y est célébrée le samedi à 17h. Quant à la messe du dimanche, nous sommes invités à la suivre à 11h sur les ondes de la RTBF, radio ou télévision, et le soir sur KTO à 18h30.

Alphonse Borras, vicaire général du diocèse de Liège.