Directives diocsaines

pour la clbration de funrailles en temps de dconfinement partiel

partir de ce 18 mai 2020    

 

Ce 13 mai 2020 le Conseil national de Scurit dcidait : En ce qui concerne les mariages et les enterrements, il sera possible daccueillir maximum trente personnes lors des crmonies partir du 18 mai, sous certaines conditions dont le respect des distances de scurit. Il ne sera par contre pas permis dorganiser une rception aprs la crmonie.

 

Le 15 mai suivant, le gouverneur de la province de Lige, aprs avoir voqu les questions relatives au funrarium (articles 1-3), prcisait dans son arrt (article 4) : Un maximum de trente personnes est autoris participer aux funrailles dun dfunt, partir de sa sortie du funrarium, jusqu linhumation ou la crmation. () Il est par ailleurs fortement recommand de limiter les crmonies dans le temps afin de pouvoir les organiser dans les conditions du prsent article et au bnfice de tous. Pour lapplication du prsent paragraphe, le nombre de trente personnes sentend comme un maximum absolu, pour peu que les mesures de distanciation sociale puissent tre respectes, que lon soit dans un lieu clos ou extrieur.

 

Il est donc permis de clbrer nouveau des liturgies de funrailles dans nos glises, sous conditions. Le prsent document entend donner un certain nombre de directives, recommandations ou conseils pour une bonne organisation de ces clbrations dans le respect des rgles en vigueur dans notre pays en voie de dconfinement. Nombre des lments repris ici anticipent vraisemblablement le protocole qui accompagnera plus tard bientt nous lesprons tous lautorisation de clbrer nouveau les liturgies dominicales en nos glises.  

 

   

Le lieu et son amnagement  

 

 Les glises destines accueillir la clbration de funrailles seront amnages de manire ne pouvoir accueillir quun maximum de 30 personnes. Une superficie de 10 m2 est obligatoire par personne ; les chaises seront places 1,5 m de distance chacune et ce, dans toutes les directions.

 

Les glises trop petites pour ce faire ne pourront accueillir quun nombre moindre de participants, en fonction de la superficie totale.


L o cest possible il semble prfrable de retirer toutes les chaises supplmentaires, plutt que den interdire certaines. Il est clair que la situation est diffrente lorsque lglise est pourvue de bancs : il faut alors clairement marquer les emplacements autoriss.

 

Il est permis pour des personnes habitant sous le mme toit de se tenir plus proches les unes des autres. On rapprochera alors les chaises lors de linstallation de lassemble.

 

On prvoira en outre de dsinfecter les siges aprs chaque clbration.

 

 

Peut-tre est-il judicieux dans chaque Unit pastorale, provisoirement au moins, de choisir lune ou lautre glise que lon amnagera soigneusement pour accueillir les funrailles : cela permettra de mettre en uvre toutes les consignes, de se concerter avec les diffrents intervenants pour roder une manire de faire qui risque de se prolonger dans le temps.

 

On organisera de prfrence, l o cest possible, un sens de circulation avec une porte dentre et une de sortie.

 

Les clbrations lextrieur peuvent tre encore proposes : on peut continuer clbrer un temps de prire au cimetire, avec l aussi un nombre de 30 personnes maximum et en gardant la distanciation requise.

 

Pour ce sujet comme pour dautres, une collaboration constructive avec les entrepreneurs de Pompes funbres est ncessaire. Il va de soi quun change avec les familles sur ces sujets de lieu et dorganisation est plus que souhaitable, tout autant quun dialogue pastoral propos du dfunt, du deuil et des composantes de la clbration.  

 

 

 

Laccueil  

 

 

On prvoira (de prfrence en plus de lventuel sacristain) une personne responsable de laccueil, du bon droulement gnral et du respect des prsentes consignes ; on vitera que chacun doive ouvrir lui-mme la porte pour entrer ou sortir ; soit on laisse celle-ci grande ouverte, soit le portier ouvre et ferme pour chacun. Ce responsable de laccueil portera un masque.

 

A lentre, du gel hydro-alcoolique sera disponible ; on invitera chacun se dsinfecter les mains en entrant.

 

Les bnitiers seront vides et/ou condamns.

 

 

On aura t les livrets de chants, carnets de messe, livrets de prire, dpliants et feuillets paroissiaux habituellement disponibles lentre. Si on le juge utile, un feuillet imprim usage unique sera distribu (avec gants) ou dpos lavance sur les chaises. Ces feuillets seront emports ou jets et dtruits avec prcaution.


Le port du masque est fortement conseill en cours de clbration ; le clbrant, lui, pourra parler sans masque condition de se tenir bonne distance de lassemble. Il le portera en revanche sil accueille la famille lentre ou la raccompagne la fin.

 

On vitera que les gens ne demeurent dans lglise avant et aprs la clbration. Si le btiment est habituellement ferm, on ne louvrira qu la dernire minute et le refermera sitt aprs. On tentera dviter des attroupements devant lglise aprs la clbration.  

 

 

 

La clbration

 

 

 

La clbration des funrailles comportera la Liturgie de la Parole suivie du Dernier adieu ; leucharistie nest pas autorise ; on ne distribuera pas non plus la communion partir des espces consacres contenues au tabernacle.

 

Les funrailles sont prsides par un prtre, un diacre ou deux lacs dment mandats. Selon la pratique de notre diocse, on favorisera la clbration en duo, mme lorsquun ministre ordonn est prsent. On veillera l encore au respect de la distanciation.

 

Pour viter dallonger les choses ainsi que le demande le gouverneur, on vitera les trop longues prises de parole (homlie, tmoignages) ; on limitera le nombre de musique ou chansons couter ; en revanche on veillera bien honorer le rituel et ses gestes : allumage des cierges, encensement, aspersion

 

On vitera que plusieurs personnes ne manipulent le mme objet (lectionnaire, encensoir, micro, lecteur de CD, ) ; si ncessaire on portera des gants.

 

Lallumage des cierges autour du cercueil est rserv au seul clbrant.

 

 

Trs propagateur de virus, le chant de lassemble sera limit et contenu. Il est prfrable de ne pas prvoir de chorale ; un chantre peut tre utile aux cts de lventuel organiste (en respectant la distanciation, bien entendu !).

 

La procession dhommage se fera sans toucher le cercueil et sans transmission dun goupillon de personne en personne ; le clbrant seul bnit le corps avec leau baptismale. On demandera, dans le dfil, respecter scrupuleusement la distance dun mtre cinquante. Un marquage au sol pourrait y aider On montera par lalle centrale et regagnera sa place par les alles latrales. On vitera, pour la clbration des funrailles, les glises o ce dispositif nest pas possible.

 

Sil y a distribution dimages-souvenirs, on le fera avec des gants.

 

 

Il ny aura pas dchange de condolances lglise.


Le casuel ordinaire de 200 peut tre nouveau demand pour la clbration lglise. La crise sociale engendre par la pandmie requiert sans doute de nous plus de souplesse quant la perception de cette somme. La prire au cimetire reste, elle, gratuite.  

 

 

 

Conclusion

 

 

Jinvite chacun respecter ces consignes, pour le bien de tous. Les consignes sur le lieu et sur laccueil seront valables aussi pour les autres clbrations, une fois que leur reprise sera permise. Ces normes nous aident donc prparer aussi les futures clbrations, en particulier leucharistie dominicale. Je remercie ceux et celles qui ont pris la peine de prparer ces dispositifs ; et je remercie plus encore tous ceux qui les mettront en uvre sur le terrain. Je recommande que ceci se fasse avec la srnit ncessaire, avec le sourire et le sens de laccueil, afin de ne pas alourdir davantage les moments difficiles que traverse une famille en deuil.

 

Ces pas vers une reprise des clbrations nous encouragent vivre avec cur nos moments de prire actuels dans le confinement et les moments futurs dans le dconfinement. En tant priv des offices, des ftes, des sacrements et de la vie fraternelle

prsentielle , nous saisissons mieux limportance de ces rencontres que nous vivions parfois comme une banalit ou une obligation. La valeur relle de la prire communautaire nous apparat mieux aujourdhui et nous invite nous prparer sa reprise avec cur et esprance. Le monde de demain sera diffrent, mais il nous offrira des expriences nouvelles. Comme disait Jacques Maritain, dcidons de faire confiance linconnu , car Dieu nous prcde dans linconnu de demain et il est lui-mme cet Inconnu que nous rencontrons sur le chemin de la vie !

 

 

 

Jean-Pierre Delville, vque de Lige