bandeau d'en-tête

Chers habitants de l’UP de la vallée de l’Ourthe,

« Les pauvres se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur ».
Cette phrase d’Isaïe inspire les vœux que je formule pour vous en ce début d’année. Dans la mesure où nous pourrons reconnaître une pauvreté en nous, Dieu nous apprendra à cheminer avec elle et elle deviendra source de joie, par la confiance que nous placerons en Lui. 
Nous ne connaissons pas l’avenir de notre communauté mais nous apprenons à nous en remettre au Seigneur et il nous indique la route à suivre.

Nuit de NoëlNous entamons une nouvelle année.
Nous accueillons comme un signe d’espérance la venue d’un prêtre rwandais Pierre Claver Nkusi.  Son Evêque l’envoie chez nous comme prêtre « Fidei Donum » pour 3 années avec le souci de prendre soin de sa santé. Nous lui souhaitons la bienvenue.
 Dans un premier temps, nous garderons notre rythme « réduit » de célébrations et lors de notre prochaine assemblée en UP, le samedi 22 février 2020, nous pourrons revoir la répartition des messes.
Nous vivons dans un monde éclaté où chacun cherche son chemin pour lui seul. Les croyances se présentent à nous comme un éventail sans précédent d’options spirituelles et religieuses. Nous vivons dans un monde marqué par la pauvreté et les migrations et l’Eglise doit chercher la meilleure manière d’accompagner ce monde.
Aujourd’hui encore, le bon berger rassemble ses brebis pour les conduire aux sources de la vie.  « Mes brebis connaissent ma voix, moi je les appelle et elles me suivent. » Puis-je affirmer que je connais la voix de Jésus, que je me sens accompagné sur mon chemin, qu’il ne me laisse pas seul ? Il nous faut entendre son invitation : venez à moi ! Car je suis doux et humble de coeur. Et vous trouverez le repos. Cet appel, cette invitation, nous l’entendons à travers nos célébrations, nos catétous, nos échanges.
Dieu fait de nous son peuple, nous sommes les pierres vivantes de son Eglise.  Soyons des chercheurs, partageons nos découvertes, mettons-nous en chemin.
berceauQuand notre pape François nous invite à être missionnaires, ce n’est pas pour souligner les vérités de foi mais pour entrer en dialogue. Ce qui fait la différence, c’est de croire que j’ai ma place dans le cœur de Dieu et aussi dans son plan ; c’est aimer et servir. 
Chers amis, dans la joie, cherchons à correspondre à cette mission.
Bonne année à tous.

Abbé Pascal Lecocq.