Entrons en Carême

Nous sommes déjà confinés ; il faut encore entrer en quarantaine !

Mais certainement ! Parce que ce carême pourrait nous aider à mieux vivre ce confinement. Vivons spirituellement les consignes sanitaires.

Commençons cette démarche par le début : le mercredi des cendres.

La combustion de la cigarette produit des cendres. C’est le résultat peu glorieux de nos consommations. Notre mode de vie dégrade l’environnement. Recevons des cendres dans les mains et considérons-les. Voilà ce que nous produisons. Prenons-en conscience. Puis répondons à l’appel à nous convertir.

Tout au long de cette journée, en l’église de Poulseur, vous pourrez vivre une démarche, seul ou accompagnés pour entrer dans le sens de ce geste. De même, le lendemain à Comblain lors du marché.

A Hony, Mery et Chanxhe, nous célébrerons l’eucharistie.

Pendant 40 jours, nous voulons revenir vers Dieu. Nous voulons signifier qu’Il est notre horizon. Nous lui consacrerons quelques démarches les dimanches après-midi de Carême ; de 15 à 16h.

  1. Lui consacrer un temps rien que pour Lui, en adoration. Nous prendrons le temps. C’est ça l’adoration : nous décentrer de nous-mêmes pour nous tourner vers Lui, pour demeurer auprès de Lui.
  2.  Des temps de partage de la Parole tout en marchant par groupe de 4, comme les disciples d’Emmaüs.

Nous voulons aussi revenir vers nos frères. Et pour cela, nous rejoindrons les R-V proposés par Entraide et Fraternité. …

La semaine sainte nous permettra de nous unir à Jésus en sa passion et en sa résurrection. Voici l’homme en qui nous voulons nous reconnaître et qui nous a tous rassemblés en Lui.

A Pâques, le confinement ne sera pas fini mais nous aurons grandi en espérance. Nous voyons des personnes s’effondrer, mises à mal par ce virus. Apprenons à devenir des êtres d’espérance. « Ceux qui espèrent en Dieu renouvellent leurs forces ; ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer ». Isaïe 40,31. Prenons soin les uns des autres.

Bon carême à chacun.

Votre curé, Pascal Lecocq

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *